Mes passions

La reproduction des Discus : aquarium et qualité de l’eau

Si vous suivez l’actu de mon blog dédié à la décoration, vous savez que je me passionne depuis peu pour les aquariums domestiques et les poissons, tout particulièrement pour le poisson Discus que je trouve adorable.

La fois dernière j’ai parlé des différents types d’aquarium à installer chez soi, je vous ai également partagé mes connaissances sur l’aménagement d’un aquarium naturel. Personnellement, je trouve cela très apaisant d’avoir confectionné une petite Amazonie sous-marine, j’y ai également ajouté quelques discus et d’autres poissons.

Alors comment élever des poissons Discus et faire en sorte qu’ils puissent se reproduire ? Je vous donne des éléments de réponse dans cet article, dans cette première partie je commencerais par vous donner des indications dans l’aménagement de l’aquarium et dans la préparation de l’eau.

Comment faire de l’élevage de Discus ?

Tout d’abord, il convient de préparer l’aquarium d’élevage de vos deux poissons Discus. L’aquarium doit être très propre et avoir au moins une capacité de 120 litres, idéalement un aquarium de 200 litres serait bien.

L’aménagement de l’aquarium

La plupart des éleveurs utilisent des aquariums collés avec du silicone blanc ou transparent pour élever des discus, en évitant les joints noirs car les alevins (bébés) de discus recherchent instinctivement les surfaces sombres qu’ils associent à leurs parents.

Bien sûr, la couleur des joints de l’aquarium n’est pas un facteur critique ici, mais dans certaines conditions, elle peut contribuer à un petit pourcentage des pertes. Cependant, il convient de rappeler que de nombreux éléments de l’équipement de l’aquarium sont sombres ou noirs et que les minuscules discus tentent de s’approcher des tubes sombres. Donc en théorie : moins il y a d’objets qui éloignent les petits des parents, mieux c’est pour votre élevage.

Mais rassurez-vous tous les éleveurs de discus m’ont dit que les petits en bonne santé commencent vite à faire la distinction entre les vrais parents et les objets de l’aquarium.

Autre point important, les alevins sont parfois infectés par des parasites et un aquarium blanc ne va pas forcément aider, car ils erreront dans l’aquarium comme s’ils erraient sans but et mourraient un par un. C’est pour cette raison qu’il faut veiller à ce que le couple parental soit exempt de parasites, sinon les alevins n’ont pratiquement aucune chance de survie et de développement sain.

La qualité de l’eau

L’eau des discus doit être douce, avec plus de 90 à 95 % d’eau filtrée par osmose inverse avec un très petit ajout d’eau du robinet. L’eau dans laquelle j’élève des discus a une valeur de conductivité électrique de 100-120 µs. Voila pour les détails techniques.

L’eau doit également être assez microbiologiquement propre, ce qui a été en partie fourni par un filtre à osmose inverse, mais les producteurs utilisent l’ajout de tanins naturels (par exemple, des cônes d’aulne) ou une petite addition d’acryflavine (chlorure d’acriflavine) , qui dans les deux méthodes inhibe la croissance de bactéries et de champignons.

Le pH de l’eau peut théoriquement être n’importe quelle valeur, disons, de 4,5 à environ 6,6 pH. Bien sûr, il sera plus sûr de régler l’acidité de l’eau au niveau de 6-6,5 pH, mais le pH cible (stable) sera en fait déterminé en fonction de la composition chimique de l’eau dans une zone donnée, et je recommande observer les tendances naturelles plutôt que de lutter avec vos propres hypothèses.

Un aquarium avec de l’eau préparée devrait fonctionner un certain temps, les poissons peuvent bien sûr être autorisés à y entrer presque immédiatement, mais voici des informations pour les aquariophiles moins expérimentés.

Sachez que vous devez absolument garantir des conditions stables au sein du bassin, c’est important de respecter cela pendant quelques semaines, au cours desquelles il y aura temps d’observer les tendances manifestées par l’eau. C’est après cette phase d’observation que vous pourrez ajuster la qualité de l’eau si nécessaire.

Pour maintenir des paramètres de l’eau stables pendant cette période, il sera nécessaire d’ajuster le Ph. Dans une telle situation, un contrôleur de pH électronique fonctionne parfaitement, permettant une observation continue de la valeur de ce paramètre (sans dosage de CO2 ).

Enfin, la température de l’eau doit être de 28-30 ° C. Plus la température est élevée, plus les larves éclosent rapidement et plus la résorption de leur vésicule biliaire est rapide. Cependant, de nombreux éleveurs disent que les œufs qui mûrissent à des températures plus élevées produiront des poissons plus faibles. En revanche, dans les cas où une partie importante de la rogue meurt par manque de qualité de l’eau, augmenter sa température et ainsi accélérer la maturation de la rogue peut parfois réduire le pourcentage de pertes.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *