Mes passions

Le discus en aquarium

Avec mes enfants et mon mari nous avons décidé d’acheter un bel aquarium avec des poissons, j’ai trouvé l’idée originale et parfaite pour notre décoration d’intérieure qui manquait de vie. Mon fils est passionné par les mondes marins et il a grandement insisté pour ajouter dans le bassin des poissons discus.

Alors avant de me lancer tête baisser dans l’achat d’un aquarium et des poissons discus j’ai creusé le sujet et je suis tombé sur beaucoup d’informations intéressantes. C’est pourquoi je voulais vous en parler ici sur mon blog afin de vous partager mes trouvailles. Déjà, vous pouvez aller consulter mon article sur l’aménagement et la déco d’un aquarium naturel.

J’ai acheté un aquarium et un poisson discus

Alors avant de vous parler de mon sujet de prédilection : la déco ! Je vais vous partager les quelques informations que j’ai trouvé sur Internet à propos des poissons discus. Je trouve cela important de se documenter sur les animaux que l’on souhaite adopter…ça évite des désagréments et je trouve cela plus responsable !

Un poisson doux douce originaire d’Amérique du Sud

Tout d’abord, sachez que le discus (Symphysodon aequifasciatus) est un poisson d’aquarium d’eau douce qui demandent un certain savoir-faire, il appartient à la famille des cichlidés.

Le poisson discuss est originaire d’Amérique du Sud. Il vit dans diverses eaux du bassin amazonien, principalement au Brésil, en Colombie et au Pérou. Le discus peut être trouvé dans les zones calmes des rivières et des zones forestières inondées. Ils vivent en banc de poissons, cachés dans les branches d’arbres et les pierres.

Le Discus et ses sous-espèces

Dans les aquariums, le discus atteint une longueur de 20 cm. Il se caractérise par un corps rond et fortement aplati. Son teint est brun-olive avec de nombreuses rayures transversales sur tout le corps, dont l’intensité dépend de son bien-être.

Ce poisson doux douce se décline dans de nombreuses sous-espèces, différant par la couleur et le motif sur le corps. Dans les manuels et les documents que j’ai pu lire sur le discus, il existe approximativement deux espèces distinctes. Les différences sont légères et concernent principalement le motif sur le corps et le nombre d’écailles et de rayons de la nageoire dorsale.

Les poissons disponibles dans les magasins d’aquarium sont généralement des hybrides de discus, mais en discutant avec les spécialistes il est possible d’acquérir un authentique discus. Le sexe des poissons ne peut être reconnu qu’en période de ponte, par la forme de la partie génitale, pointue chez les mâles et arrondie chez les femelles.

Le comportement du discus

Le poisson adore nager en groupe, un minimum de 5 poissons est recommandé pour un aquarium donc c’est pour ça qu’il est important de le savoir avant l’achat d’un seul discus En petit comité, un poisson dominant peut intimider les autres. Les poissons adultes forment des couples. Ce sont des poissons paisibles, laissant généralement les autres poissons de l’aquarium.

L’alimentation du discus

Dans la nature, les discus mangent une grande variété d’aliments. La base de leur régime alimentaire est constituée de détritus (restes de plantes et d’animaux), qui représentent parfois 50 % de la nourriture consommée. Le reste sont des invertébrés aquatiques et terrestres, des algues et des feuilles et des fruits tombant dans l’eau.

Dans des conditions d’aquarium, une alimentation variée composée d’aliments secs, vivants et surgelés spéciaux de bonne qualité (par exemple, crevettes, poissons d’eau, vers de vase, krill), de légumes avec de la spiruline et de légumes (par exemple, des pois, des épinards, de la laitue) est recommandée.

Les aliments auto-préparés à base de viande, c’est-à-dire les cœurs de bœuf, de cheval ou de volaille, sont très appréciés des éleveurs. Cependant, c’est un point discutable. Des études scientifiques montrent que l’alimentation de viande de poisson provenant d’animaux à sang chaud entraîne une dégénérescence du foie. Les poissons ne sont par nature pas adaptés à digérer de tels aliments.

L’aménagement de l’aquarium

Les discus doivent avoir un aquarium spacieux, aussi haut que possible, avec des dimensions d’au moins 120x40x50 cm et la présence de plusieurs plantes aquatiques. Ce sont des poissons très farouches, il faut prévoir un grand nombre de cachettes. Pour la décoration, il est préférable d’utiliser des racines, des branches entre lesquelles les poissons aiment rester dans le milieu naturel.

Ils ont besoin d’une eau douce et acide de la plus haute qualité avec un pH de 6,0 à 6,5. Le Ph doit être contrôlé et constant. La concentration de nitrates ne doit pas dépasser 20 mg/l. Il est conseillé de filtrer l’eau à travers de la tourbe. L’eau doit être changée au moins une fois par semaine à raison de 20% à 30%. Les jeunes discus nécessitent des changements plus fréquents, minimum 30% tous les deux jours, mais il est préférable de les changer tous les jours.

Soyez prudent avec la sélection des colocataires pour les poissons Discus. Les poissons ne peuvent pas tolérer la plupart des bactéries que d’autres poissons comme le Gurami peuvent produire. Les poissons plus gros, tels que Skalary, Zbrojniki, peuvent leur faire du mal, tandis que les poissons plus petits, tels que Neonki, Tetry et Brzanki, peuvent être traités comme de la nourriture. Le poisson Kiryski sera de bonne compagnie pour les discus.

La reproduction des Discus

Les poissons Discus se reproduisent relativement facilement dans les aquariums domestiques. La clé du succès est de leur fournir une eau d’excellente qualité. L’eau doit être très douce (3-4°N) et acide (pH 6) avec une température de 29-30°C. Petit article qui m’aura bien aidé à comprendre la reproduction du discus.

Lorsque les poissons s’accoiplent, ils commencent à chercher un endroit approprié pour se reproduire, par exemple une petite cavitée, une grande feuille, un pot de fleurs, un verre d’aquarium. Avant le frai, le discus mâle nettoie méticuleusement un tel endroit. Lors de la ponte, la femelle pond les œufs dans un endroit préalablement choisi et le mâle les féconde en la suivant. Ce processus est répété plusieurs fois et environ 150 à 200 grains de rogue sont déposés. Après le frai, le couple garde et soigne les œufs, il nage dessus et les ventile avec ses nageoires, assurant l’approvisionnement en eau fraîche et bien oxygénée. Les parents ne doivent jamais être séparés des œufs et des alevins.

L’éclosion a lieu après 2-3 jours. La vapeur aide les larves à sortir des boyaux. Il peut également les transférer à un autre endroit, par exemple dans un puits préalablement préparé dans le substrat. Lorsque les jeunes discus commencent à nager, ils restent à proximité immédiate de leurs parents, se nourrissant d’une sécrétion mucilagineuse spéciale trouvée sur la peau des poissons adultes. Les alevins sont ainsi nourris pendant environ un mois. Passé ce délai, vous pouvez commencer à les nourrir avec du plancton broyé, par exemple des spores de protozoaires séchées. Un changement d’eau quotidien de 20% est nécessaire. Lorsque les jeunes mesurent environ 2 cm de long, il est préférable de les transférer dans un réservoir séparé et de commencer à les nourrir avec de petits aliments congelés.

J’espère que ce petit guide vous aura aidé à comprendre comment apprivoiser les discus et surtout comment mettre en œuvre un environnement adapté à ces petits poissons adorables. Pour le moment, nous en sommes ravis et je vous donnerais les prochaines fois des astuces pour bien disposer votre aquarium.

A bientôt.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *