Je suis une maman

Quelle est la bonne densité de matelas pour un enfant ?

Pour bien dormir, un enfant a besoin d’un matelas confortable. Outre la matière avec laquelle son couchage est fait, il lui faut également un accueil tendre, un bon niveau de soutien, une épaisseur adaptée et une densité correspondant à sa corpulence. D’ailleurs, le choix de la bonne densité dépendra évidemment de plusieurs facteurs, dont les détails sont fournis ci-après. Dans cet article, vous trouverez les critères essentiels pour choisir la densité idéale.

Ce qu’il faut savoir à propos de la densité

La densité, en termes de literie, n’est autre que la quantité de matière brute qui compose le couchage. Plus il y a de substance, plus la densité est élevée. Elle est formulée en kg/m3, et ne doit pas être confondue avec l’épaisseur qui, elle, est exprimée en centimètres. Par exemple, la densité adaptée pour un matelas 120×190 est de 25 à 35 kg/m3 pour un enfant. Cette compacité permet évidemment de définir la qualité du couchage, car elle constitue un critère de durabilité non négligeable.

Sachez, en passant, que la densité n’est pas synonyme de fermeté puisqu’il existe des couchages de 30 kg/m3 qui sont bien plus fermes que ceux de 40 kg/m3. Elle n’est pas visible à l’œil nu, mais se remarque plus facilement au toucher. 

Choisissez la bonne densité en fonction de la matière

Il n’existe pas de chiffres exacts permettant de représenter la densité idéale. Ce paramètre varie surtout selon le matériau du matelas. Si vous optez pour le latex naturel, misez sur un modèle de 60kg/m3 pour un enfant de gabarit standard. Une densité allant jusqu’à 95 kg/m3 serait par contre plus adaptée à partir de l’adolescence, surtout pour ceux ayant une forte corpulence.

Pour ce qui est du couchage en mousse, une densité de 25 kg/m3 pourrait suffire à un enfant de bas âge. À partir de sa dixième année, vous devez plutôt miser sur du 50 kg/m3 et plus, dépendamment de ses mensurations. Ici, le fabricant peut exposer la densité globale de l’ensemble des couches constituant le matelas. Toutefois, il peut également afficher la densité individuelle de chaque couche, que vous devrez calculer par rapport aux besoins de votre enfant.

Tenez compte de la position de sommeil de votre enfant

Avant de vous décider sur le choix de la densité idéale, prenez le temps d’observer votre enfant pendant son sommeil, et ce, sur plusieurs nuits d’affilée. Sa façon de se tenir au lit constitue un facteur essentiel vous permettant de connaître la compacité qu’il faut à son matelas.

S’il dort en général sur le côté, offrez-lui un couchage moins dense, qui enveloppe surtout les hanches et les épaules. En plus de soulager les points de pression, ce type de matelas lui assurera un parfait alignement de la colonne vertébrale. Si par contre, il a tendance à s’allonger sur le dos ou sur le ventre, préférez plutôt une densité plus élevée.

Avec cette position, en effet, un couchage trop souple risquerait de s’affaisser très rapidement et de compromettre le confort de l’enfant au lit. Non seulement celui-ci risque d’avoir mal au dos, mais en plus, il pourrait se retrouver avec des courbatures, des douleurs articulaires et des problèmes de circulation au réveil.

Quelle densité choisir pour une mousse à mémoire de forme ?

Le matelas à mémoire de forme est constitué de mousses viscoélastiques. Ce modèle est fortement recommandé pour une question de confort et de bien-être au lit, notamment pour les raisons suivantes :

  • Il offre un support ferme.

  • Il est à même de s’adapter à la morphologie du dormeur.

  • Il assure un alignement parfait de la colonne vertébrale, du cou, et des hanches.

  • Il absorbe chaque mouvement au lit.

Malgré toutes ses qualités, ce couchage n’est pas toutefois sans contraintes. En effet, plus il est dense, moins il est respirant. Si votre enfant a tendance à transpirer durant son sommeil, penchez plutôt pour un matelas d’une densité de 50 kg/m3. Dans le cas contraire, vous pouvez miser sur un modèle allant jusqu’à 80 kg/m3. 

Quid de l’âge de l’enfant ?

L’âge de l’enfant est un critère de taille dans le choix de la compacité de son matelas. Pour un enfant de moins de 2 ans, il faut toujours un couchage à densité élevée, qui reste bien ferme, quels que soient ses mouvements. Vous pourrez ensuite lui fournir un couchage plus souple lorsqu’il sera en mesure de se retourner tout seul au lit, sans risquer de s’enfoncer dans son matelas et de se retrouver étouffé.

Le choix de la densité du matelas dépend des habitudes de sommeil de votre enfant, de son âge, et de ses conditions physiques. Prenez le temps de bien étudier ces paramètres pour ne pas faire de mauvais choix.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *