INSPIRATION DÉCO

Comment aménager sa buanderie ?

Comme je vous l’expliquais dans mon article précédent, disposer d’un espace buanderie, si possible dans une pièce séparée, est vraiment la meilleure idée pour rendre le lavage, le séchage, le repassage et le pliage du linge plus confortables. Vous vous sentez prêt à vous lancer ? Voici quelques conseils et solutions pour vous rendre la tâche plus facile.

Optimiser l’espace disponible

Le maître mot dans toute activité d’aménagement efficace est l’optimisation de l’espace, surtout lorsque l’on ne dispose pas chez soi de beaucoup d’espace. Dans mon appartement, bien que très petit, il me tenait à cœur de réussir à avoir, moi aussi, mon coin buanderie. Mission impossible ? Absolument pas, même si en effet, j’ai dû me creuser les méninges. Je vous partage les différentes solutions que j’ai pu trouver.

Quelques solutions :

– Au lieu de placer les paniers à linge librement sur le sol, j’ai décidé de les « cacher » dans les tiroirs sous le plateau de la table. Un tiroir pour les objets clairs, l’autre pour les objets sombres. Sur le comptoir, je mets un panier décoratif dans lequel sont placés les vêtements qui nécessitent un programme de lavage délicat (par exemple des pulls en cachemire ou des sous-vêtements en dentelle). L’évidement sous-dimensionné à côté de la porte accueille un panier pour la literie sale ou les couvre-lits qui peuvent attendre le lavage, mais ne prennent pas de place dans les tiroirs avec le lavage quotidien.

– J’ai superposé le lave-linge et le sèche-linge, ce qui permet d’économiser de l’espace et de rendre leur utilisation plus facile. De plus, le lave-linge que je mets dans ma buanderie est un lave-linge qui est parfait pour les petits espaces, c’est-à-dire deux fois moins profond qu’un lave-linge standard.

– J’ai également suspendu un étendoir à linge au plafond, pour tout le linge qui ne nécessite pas un séchage intense au sèche-linge. Aucune place n’est ainsi perdue, et je fais des économies d’énergie ! SI ce système vous paraît étrange, vous pouvez également le remplacer par des barres murales.

– J’ai la chance d’avoir un tout petit évier dans ma buanderie. Je ne m’en sers qu’occasionnellement mais le meuble qui est situé dessous est très pratique pour ranger tous mes produits de nettoyage (pastilles de lessive, détachant, etc.), quelques torchons, des éponges, des pinces à linge ainsi que mon fer à repasser. Si vous n’avez pas d’évier, je vous recommande de fixer le meuble au mur.

– Enfin, il me restait à trouver un endroit où loger ma table à repasser, qui est assez grande mais que j’adore car elle est très pratique. Dans tous les cas, je vous conseille de la replier dès que vous avez terminé de repasser votre linge. Mais même repliée la mienne prend pas mal de place, alors j’ai trouvé un truc : l’accrocher à un crochet spécial sur la porte de la buanderie. Honnêtement, je ne m’en sers pas souvent, donc c’est une bonne alternative.

Peu importe où vous choisissez d’installer votre buanderie chez vous, dans tous les cas, afin de ne pas perdre de m2, il vous faudra optimiser chaque petit recoin. Cela demande un peu de réflexion mais ne vous découragez pas et n’hésitez pas à suivre mes recommandations !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *